Gastronomique à domicile : du luxe extravagant de Roy Halston au plaisir simple de notre époque

Dans l'épisode 3 d'Halston, nouvelle série Netflix consacrée à Roy Halston, génial et oublié créateur de mode new-yorkais des 70s, Halston partage chez lui avec Liza Minelli un menu livré par le Club 21, institution de la gastronomie américaine... situé en face de son appartement.



"Chéri, tu as des goûts de luxe !" (Liza Minelli)...


"Chéri, tu as des goûts de luxe !" s'esclaffe Liza Minelli.

Auquel Halston répond : "C'est vrai. je les appelle, je leur dis qui je suis et 10 mn plus tard, un menu complet est livré. Le Chef lui-même traverse la rue avec un chariot. Avec les assiettes, l'argenterie.. tout !"


Si elle a longtemps été un luxe réservé à une élite et presque un caprice de star lorsqu'elle était livrée à domicile, la gastronomie est désormais ancrée dans nos pratiques alimentaires et a pris ses quartiers dans nos foyers sans qu'on la considère comme une fantaisie extravagante.


"On ne va pas au restaurant pour manger des rideaux" (Curnonsky)



Cette démocratisation de l'art de manger du bon, du frais, du beau, du surprenant est route depuis près de 30 ans.


On la doit à de grands Chefs comme Yves Camdeborde, Chef du Crillon, 2 étoiles au Guide Michelin, 5 toques au Gault & Millau, considéré comme l'inventeur de la bistronomie.

Son restaurant La Régalade, ouvert en 1991, devient l'emblème d'une cuisine premium mais accessible, "50% bistro, 50% gastro" pour reprendre la formule du Chef, sans le décorum et les codes de service intimidants des grands restaurants. Christophe Saintagne avec Le Papillon à Paris, Gérald Passedat avec la Table à Marseille, Florent Ladeyn avec le Bloempot et le Bier Buik à Lille... le modèle a fait depuis école.

Loin d'opposer deux cuisines, des profils de clie


ntèles, des générations ou des classes sociales, les Chefs y apportent l'excellence, les techniques, l'exigence acquises et transmises aux pianos des plus grandes cuisines de France à des clients de tous horizons à la recherche d'une belle expérience culinaire dans une ambiance simple et conviviale.


On la doit également à des trublions comme Alexandre Cammas, dénicheur de jeunes talents qui réinventent les codes du restaurant gastronomiques, et initiateur à l'aube des années 2000, du Fooding, mouvement et guide pour une gastronomie de qualité, innovante, détendue et accessible.


Et l'histoire se poursuit : Street food, Finger food, Food truck ou simplement Boulangerie-Pâtisserie... comme dans la mode, les Chefs investissent désormais les codes de la rue, avec une promesse, manger vite ET sainement. Et ça se passe aussi à Bondues : Christophe Hagnerelle, Le Val d'Auge, notre"doyen" des étoilés Michelin des Hauts-de-France (15 étoiles au compteur) revisite avec son Hot Dog au Homard deux classiques du street food US - lobster roll et hot dog -



"Avant de regarder Top Chef, ma spécialité, c'était des pâtes et du steak", Florian, Le Parisien, février 2019

A la maison, c'est par les "télé-crochets" culinaires que notre rapport à la cuisine et à l'alimentation a changé. Masterchef, Top Chef, Le Meilleur pâtissier... les concours de cuisine ont contribué à placer le "bien-manger" au centre des intérêts et des pratiques des Français. La tendance s'est accélérée avec la crise sanitaire, comme en témoigne le succès de "Tous en cuisine" de Cyril Lignac, émission phénomène du premier confinement.

Désormais Top Chef est un label, une référence recherchée autant par le consommateur que par le jeune talent culinaire. La gastronomie française est entrée dans la pop culture et les Chefs, dans notre quotidien.


"Je mets les enfants devant la télé avec un sandwich pendant qu'on déguste nos menus de Mathieu Boutroy du Cerisier", (Amélie, convive HippolEat)


De l'écran à notre table, il ne manquait plus que le développement de la vente à emporter ou en livraison pour nous offrir chez nous une expérience gustative et visuelle telle que nos Chefs et leur brigade la créent au coeur de leurs restaurants.

Une expérience gastronomique à vivre à son rythme, avec l'entourage que l'on a choisi, avec son ambiance, son dress code, ses enfants, son chien ... en résumé comme on le veut ! Et ç'est ça aussi, rendre la gastronomie plus accessible.




"Nul besoin d'être aussi célèbre que Roy Halston en son temps pour vivre une expérience gastronomique chez soi" (HippolEat)



... à quelques différences près toutefois :

- Ce ne sont pas vos Chefs qui vous livreront sur un chariot, mais HippolEat et son partenaire logistique, en mode livraison verte.

- Vos menus ne vous seront pas livrés 10 mn après avoir passé commande mais 72h... le temps de la qualité, du frais, du respect des saisons, du rythme de nos Chefs.

- Vos plats ne seront pas servis dans des assiettes en porcelaine mais dans des contenants recyclables, compostables et résistants à la chaleur qui vous permettront une remise en température de vos mets respectueuse de l'art du dressage de vos Chefs.


Mais on vous laisse une chance de battre Roy Halston à pleine couture en vous offrant le luxe de réunir en une seule commande, une livraison et un seul dîner les créations gastronomiques de nos différents chefs HippolEat !


Excellente dégustation




8 vues0 commentaire